Chaire de recherche du Canada en économie politique internationale et comparée (CRÉPIC)
augmenter la taille du texte Diminuer la taille du texte imprimerBookmark and Share
Les relations internationales du Québec depuis la Doctrine Gérin-Lajoie (1965-2005)
Recherche de publications

Parcourir les publications


Date de publication
Autres dates
Date de publication: 2006
Maison d'édition : Presses de l'Université Laval
Auteur(s) : Stéphane Paquin
Le 12 avril 1965, le Vice-Premier ministre du Québec et ministre de l’Éducation, Paul Gérin-Lajoie, prononce un discours historique devant le corps consulaire de Montréal. Pour la première fois de l’histoire du Québec, un ministre important du gouvernement québécois affirme, devant des dignitaires étrangers, la volonté du Québec d’être un acteur de la scène internationale dans ses domaines de compétence constitutionnelle. Ce discours explicite deviendra la doctrine Gérin-Lajoie du «?prolongement international des compétences internes du Québec?», qui guide encore aujourd’hui la politique internationale du Québec. Dans son discours, Paul Gérin-Lajoie affirme «?la détermination du ¬Québec de prendre dans le monde contemporain la place qui lui ¬revient?». Depuis, tous les gouvernements du Québec, qu’ils aient été libéraux, unionistes ou péquistes, ont toujours appuyé cette doctrine. La doctrine Gérin-Lajoie est le fondement de l’action internationale du Québec depuis 1965. L’objectif de ce livre, qui réunit les plus grands spécialistes dans le domaine, est d’analyser les relations internationales du Québec depuis la Révolution tranquille.